comparatif
Offre ELECTRICITE
Offre GAZ
Les meilleures promos
direct energie

-10% sur l'electricité et le gaz avec l'offre Online via fournisseurelectricite.info
PROMO
direct energie

25€ de réduction sur votre 1ère facture en choisissant l'un de nos parrains ENI - il suffit de saisir le code du parrain au moment de l'inscription
PROMO
gdf suez

-8% sur le prix de votre consommation d'électricité
PROMO
Nous suivre
      

Dossier mode d'emploi

Sondage electricité/Gaz
Votre fournisseur d'electricité préféré ?
541 votes 32.2%
Direct Energie
730 votes 43.4%
EDF
148 votes 8.8%
GDF
141 votes 8.4%
Proxelia
48 votes 2.9%
Alterelec
74 votes 4.4%
PlaneteUI
 1682 votes Archives 
Zone admin
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | »

les brèves

Nouvelle mesure pour les fournisseurs d'énergie

Ajouté le 04/01/2016 - Auteur : jazz

A compter du 1 er janvier, les fournisseurs d’énergie devront réaliser des économies supplémentaires chez la moitié des ménages français.

Nouvelle obligation pour tous les fournisseurs d’énergie, à compter du 1er janvier, ils devront tous réaliser des économies d’énergie chez les ménages modestes, à hauteur de 150 térawattheures (TWh) cumac (cumulés et actualisés sur la durée de vie de l’équipement) d’ici à fin 2017, en produisant ou en achetant des certificats d’économies d’énergie (CEE).


Cette mesure a été adoptée lors de la loi sur la transition énergétique, cet été. Elle s’ajoute au dispositif classique des CEE, qui impose déjà aux fournisseurs de réaliser des économies d’énergie à hauteur de 700 TWhc chez tous leurs clients entre 2015 et 2017.



Mais si les fournisseurs respectent le premier dispositif et remplissent facilement leurs obligations, fragilisant même certains acteurs, ils restent septiques sur les modalités de cette nouvelle obligation.

En effet, la nouvelle mesure prévoit que les vendeurs ne pouvant remplir leurs obligations acquittent une pénalité, fixée à 15 euros par mégawattheure cumac manquant.

Hors, la vraie question est de savoir si les ménages modestes pourront ou non à réaliser des travaux ?

Car si ces derniers sont importants, ils ne pourront, de fait, être supportés par ce public et dans ce cas, les fournisseurs seront pénalisés.

De plus, les bailleurs sociaux seront probablement en première ligne pour récolter les « CEE Précarité », à l’occasion de travaux d’efficacité énergétique sur leurs parcs de logements.

Mais certains redoutent que cela favorise les grands fournisseurs historiques, qui ont souvent noué des partenariats. A l’instar d’EDF et ENGIE qui ont signé l’an dernier une convention triennale avec l’Agence nationale de l’habitat, via le programment Habiter Mieux, pour repérer et réaliser des travaux chez des foyers précaires.

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Fin des tarifs réglementés professionnels

Ajouté le 28/12/2015 - Auteur : jazz

La fin des tarifs jaunes et verts d’EDF, aura lieu le 1er janvier pour quelque 450.000 professionnels (commerces, grandes entreprises), une mesure destinée à stimuler la concurrence, qui reste encore peu connue.

Au total, 468.000 sites ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kVA devront abandonner ces tarifs fixés par le gouvernement et proposés par EDF ou les entreprises locales de distribution.


A la place, ils devront choisir une offre à prix libre auprès du fournisseur de leur choix – EDF ou un concurrent Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE…, présent désormais sur le marché.

Les professionnels ont longtemps traîné des pieds pour basculer en offre de marché et à moins de dix jours de l'échéance, 145.000 sites (31%) n'avaient pas encore franchi le pas, surtout les plus petits, selon la CRE.



Période transitoire

Depuis 2004, les professionnels peuvent choisir librement leur fournisseur et même depuis 2000 pour les plus gros sites, dans le cadre de l'ouverture à la concurrence du marché de l'énergie.

Mais pour mettre la France en conformité avec la législation européenne, la loi sur la consommation du 17 mars 2014 (loi Hamon) organise la disparition progressive des TRV pour ces clients non résidentiels.

Cette ouverture à la concurrence porte un coup à EDF, qui a déjà perdu 30% de ses clients professionnels, même si l'électricien conserve encore une position dominante.

Dans le même temps, les fournisseurs alternatifs gagnent des parts de marché. Direct Energie enregistrait 5% de part de marché fin décembre. Engie vise lui 12% début 2016, contre 7% à la même période l’année dernière, puis 15% en juillet prochain et 20% ultérieurement.

Pour les retardataires qui n'auront pas basculé au 1er janvier, une période transitoire de six mois est prévue jusqu'à fin juin 2016, mais les prix appliqués par les fournisseurs historiques seront supérieurs de 5% en moyenne aux tarifs précédents.

Que leur adviendra-t-il après ? La CRE penche pour un appel d'offres qui partagerait les clients réfractaires entre fournisseurs. Elle rendra un avis début 2016 avant que le gouvernement ne tranche par ordonnance.

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

1 commentaire - Voir | Rédiger

Les tarifs du gaz baisseront de 2% au 1er janvier

Ajouté le 23/12/2015 - Auteur : jazz

Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie (ex-GDF Suez) à 6,4 millions d’usagers en France, vont baisser en moyenne de 2% le 1er janvier, mais en parallèle, la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) va fortement augmenter.


La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a précisé dans un communiqué, « qu’il s'agit du quatrième mois consécutif de baisse des tarifs réglementés, qui ont reculé en moyenne de 10,9% depuis le début de l'année ».

En janvier, les tarifs diminueront de 2,1% pour les foyers se chauffant au gaz, de 0,7% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, et de 1,3% pour ceux qui ont un double usage (cuisson, eau chaude).

Les tarifs réglementés du gaz révisés mensuellement, consistent en un prix de détail, qui ne comprend pas encore les différentes taxes, mais inclut les coûts d'approvisionnement d' ENGIE.



Selon la CRE, cette nouvelle baisse « s'explique par la forte baisse des indices mensuels (principal indice de la formule tarifaire) et trimestriel du prix à terme du gaz sur le marché de gros des Pays-Bas, et de celui du marché français PEG Nord (Point d'échange de gaz Nord), pour le mois de janvier 2016 par rapport au mois de décembre 2015 ».

Forte augmentation de la TICGN

La CRE rappelle toutefois que la TICGN augmentera de 2,64 euros par mégawattheure pour passer à 4,34 euros/MWh le 1er janvier.

Par ailleurs, les tarifs réglementés disparaîtront complètement au 1er janvier pour les clients professionnels du gaz naturel et de l'électricité, qui devront obligatoirement souscrire une offre à prix de marché.

Mais au 21 décembre, à moins de dix jours de l'échéance, environ 33.600 professionnels n'avaient pas encore basculé en offre de marché, pour le gaz et concernant l'électricité, environ 145.000 sites sur 468.000 étaient encore aux tarifs réglementés d’ EDF, souligne la CRE.

La commission, rappelle "qu'à partir du 1er janvier 2016, les contrats de fourniture de ces clients professionnels passeront en offres transitoires dont les tarifs sont en moyenne 5% plus cher que les tarifs réglementés de vente d'électricité et de gaz".

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

1 commentaire - Voir | Rédiger

ENI : Faites des économies avec Webeo

Ajouté le 23/12/2015 - Auteur : jazz

En choisissant l’offre Webeo, vous bénéficiez d’un des meilleurs prix de marché du gaz et vos émissions de CO2 sont compensées gratuitement pendant 1 an.


L’offre Webeo 100 % en ligne

De la souscription à la relation client, toute la gestion de l’offre Webeo d’ ENI se fait en ligne afin de vous offrir un meilleur prix.

Le prix du kWh HT est bloqué pendant 3 ans et fixé à -13% par rapport aux tarifs réglementés HT en vigueur au moment de votre souscription et garanti pour toute la durée de votre contrat.

Le prix de l’abonnement est lui soumis aux évolutions des tarifs réglementés d’accès et d’utilisation des réseaux.

Vos émissions de CO2 sont compensées gratuitement pendant 1 an.

Vous restez libre de revenir aux tarifs règlementés d’ ENGIE, si l’offre ne vous convient pas ou d’en choisir une autre chez un fournisseur alternatif, à tout moment et sans frais de résiliation.



Les spécificités d’une offre 100% online

Plus de frais administratifs avec l’offre Webeo, vous gérez votre compte depuis votre espace client en ligne disponible 7j/7, 24h/24 : consultation de factures, suivi de consommations, paiement par carte bancaire, modification des coordonnées, possibilité de contacter le service client.

Le Service Client s’engage à répondre à vos mails sous 48h ouvrées.

Le règlement de vos factures se fait par prélèvement mensuel automatique avec choix de la date de prélèvement : le 5, le 15 ou le 25 du mois.

Vous avez la possibilité de changer de mode de paiement en remplissant le formulaire de contact sur votre espace client.

L’Offre Webeo d’ENI est uniquement valable dans le cadre d’un changement de fournisseur.

En cas de déménagement ou d’une première mise en service, des contacts avec le gestionnaire de réseau peuvent être nécessaires et ne peuvent pas être réalisés par Internet.

L’Offre est disponible sur l'ensemble des communes desservies par le Gestionnaire de Réseau de Distribution GrDF.

Pour être sur de faire le bon choix, n’hésitez pas à comparer les offres de gaz que proposent les autres fournisseurs Direct Energie, Planète OUI, ENGIE et EDF.

Electricité Renouvelable : Passez au Vert !

Ajouté le 21/12/2015 - Auteur : jazz

Si vous souhaitez passer au vert pour votre consommation d’électricité, c’est très facile !

En effet, plusieurs fournisseurs alternatifs ont déjà lancé des offres d’électricité « 100% renouvelable », à des tarifs légèrement plus élevés.


EDF, d’ailleurs est plutôt à la traine, puisqu’il vient seulement d’annoncer le lancement dans les prochains jours, d’une nouvelle offre électricité « 100% renouvelable » qui coutera seulement 2€ de plus au particulier, par mois.

Au total, environ, une dizaine de fournisseurs d’électricité proposent aux particuliers des contrats d’électricité qui leur assurent que l’énergie qui leur est délivrée est garantie 100% renouvelable.

Mais, d’où vient précisément l’énergie qui est fournie à un client donné ?

En effet, vous pouvez vous poser la question puisque, c’est la même électricité qui est livrée à tous les abonnés raccordés au réseau français d’ERDF, quel que soit le fournisseur.



En France, la part d’électricité "verte" dans la consommation totale d’électricité frôle les 17%.

Pour le fournisseur historique EDF, l’électricité verte injectée sur le réseau est en majorité issue du parc hydraulique, mais les parcs photovoltaïques et éoliens sont en constants développements.

Les offres vertes des fournisseurs

Alors qu’ EDF va prochainement lancer une nouvelle offre d’électricité 100% Verte, avec un surcoût d’environ 2€ par mois, pour un particulier, son concurrent ENGIE propose, lui, son offre renouvelable au prix de l’électricité classique pour les contrats signés avant la fin de l’année.

Le fournisseur garanti une électricité produite par une centrale hydraulique située en France, appartenant au groupe.

La Coopérative Enercoop, fournisseur d’électricité indépendant et alternatif, commercialise aussi des offres vertes, pour les professionnels et les particuliers, issues exclusivement d’une électricité 100% Verte.

Enercoop s’approvisionne en hydraulique, éolien, photovoltaïque ou biomasse auprès de producteurs locaux et le réinjecte dans le réseau commun de transport et de distribution.

Vous pouvez consulter et comparer les offres d’électricité Verte chez les fournisseurs Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF, Enercoop, .… pour être sur de faire le bon choix !

1 commentaire - Voir | Rédiger

Achat groupé : Les collectivités sont gagnantes

Ajouté le 17/12/2015 - Auteur : jazz

Avec la fin des tarifs réglementés de vente fin 2015, on estime à plusieurs dizaines de millions d’euros les économies générées par le regroupement de commandes publiques.

Un bilan plutôt positif estime Jean-Marc Proust, chef de la communication de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR).


Ses adhérents, les syndicats d’énergie, ont coordonné des groupement de commandes réunissant de nombreux acheteurs publics (collectivités, établissements de santé, logements sociaux, services publics, etc.) en vue de la fin des tarifs réglementés de vente (TRV) fin 2015.

Une timide concurrence des énergéticiens

Cependant, les TRV d’électricité étaient, jusqu’à cette année, si bas que les collectivités ne voyaient pas l’utilité de lancer des appels d’offres.

En outre, la concurrence reste encore timide sur le marché français de l'électricité avec EDF, ENGIE, Direct Energie et ENI dès 2016.

Mais fin 2014, les collectivités ont finalement vu les prix diminuer de 8 ou 9%, voire même jusqu’à 12%.



Côté gaz, le changement de pratique d’achat est plus évident car le marché est ouvert depuis plus longtemps et la concurrence y est plus vive, comme par exemple, ENI ou Gaz de Bordeaux qui sont des acteurs très actifs).

En outre, les 10.000 acheteurs publics, qui ont opté pour l’achat groupé, gagnent sur l’optimisation administrative, avec une seule procédure d’appel d’offres pour le compte de plusieurs dizaines d’acheteurs.

Des avantages corollaires

La Cour des sages recommande l’achat groupé pour les collectivités locales qui, en tant que propriétaires des réseaux de distribution d’électricité basse et moyenne tension, peuvent ainsi reprendre la main sur le producteur.

En outre, la professionnalisation de l’acheteur peut entraîner des avantages corollaires comme celui d’un suivi de la consommation.

En effet, l’acheteur d’électricité pourra déceler si l’abonnement n’est pas surévalué par rapport à la consommation réelle de l’adhérent.

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Faites des économies en passant à la concurrence

Ajouté le 16/12/2015 - Auteur : jazz

Changer de fournisseurs d’énergie permet de réduire les factures d'électricité et de gaz.

Les bonnes raisons de quitter les fournisseurs historiques EDF et ENGIE.


Dans son rapport sur les marchés de détail de l'électricité et du gaz (décembre 2015), la CRE (Commission de régulation de l'énergie) constate que la grande majorité des ménages français restent fidèles aux tarifs réglementés.

FIDÉLITÉ MAL RÉCOMPENSÉE

Un tiers des ménages a choisi une offre de marché pour le gaz et seulement un ménage sur dix pour l'électricité.

Pourtant, il existe des offres de marché plus compétitives que les tarifs réglementés (fixés par les pouvoirs publics).

D’après la CRE, les offres de marché peuvent vous permettre d'économiser jusqu'à - 10 % pour le gaz et - 6 % pour l'électricité.

Bien informés, vous avez tout intérêt à changer de fournisseur si vous ne l’avez pas encore fait, afin de diminuer votre budget énergétique.



D'autant que changer de fournisseur de gaz et/ou d'électricité, n'entraîne aucune intervention sur votre installation, seul votre contrat change.

Vous pouvez revenir aux tarifs réglementés si, vous le souhaitez. Pour faire le bon choix, il vous suffit d'utiliser notre comparateur d’offres de gaz et d’électricité.

TROIS BONS PLANS POUR PAYER MOINS

1- Economisez de 38 à 285 € par an sur votre facture d’électricité en optant pour une offre à prix de marché chez l’un des fournisseurs alternatifs suivants : Alterna, Direct Energie, Planète OUI, Enercoop, Energem, ENI, Lampiris, Lucia, Planète Oui, Proxelia, Selia.

2 - Economisez jusqu'à 106 € par an sur votre facture de gaz, en choisissant un fournisseur alternatif à l'offre réglementée proposée par ENGIE (ex-GDF-Suez).

3 - Economisez jusqu'à 199 € par an en vous regroupant L'association de consommateurs UFC-Que Choisir va renouveler en 2016 sa campagne de souscription « Gaz moins cher ensemble » qui a permis à environ 71 000 foyers de signer un contrat avec un fournisseur (Lampiris) aux tarifs 15,5 % inférieurs aux tarifs réglementés.

1 commentaire - Voir | Rédiger

Engie pourrait reprendre le contrôle de Suez

Ajouté le 14/12/2015 - Auteur : jazz

Le scénario d'une prise de contrôle de Suez Environnement par Engie refait surface, alors que le géant gazier a confirmé qu'il pourrait céder des actifs dans les pays matures, pour lui permettre de financer l’opération.

Selon Les Echos, ENGIE (ex-GDF-Suez) pourrait chercher à prendre le contrôle de Suez Environnement (son ancien pôle de services aux collectivités, qu’elle détient désormais à hauteur de 33,55%).


Afin de se constituer des réserves, de nombreuses réflexions sont engagées sur le portefeuille d'activités du fournisseur historique gazier.

Face à la faible croissance de la consommation d'électricité dans les pays matures, il pourrait notamment céder ses centrales thermiques aux Etats-Unis.

Evoquée il y a quelques semaines par « La lettre de l’Expansion », cette cession pourrait rapporter à Engie entre 3 et 5 milliards de dollars.

Le groupe pourrait mener à bien d'autres opérations du même genre, dans toutes les régions matures, en particulier en Europe, dont la stratégie vise à donner la priorité aux énergies renouvelables et aux services à l'énergie.



Engie cherche à se désengager de ses actifs de production électrique du secteur marchand, c’est-à-dire ne faisant pas l’objet de contrats d’achat sur l’électricité produite.

En Europe, où ENGIE compte plus de 20 GW de capacités thermiques, de nombreuses centrales sont potentiellement concernées, notamment au Royaume-Uni. Pour l’heure, seules quelques centrales au charbon seraient en vente, pour 1 ou 2 milliards d’euros.

Un retour en arrière

Suez Environnement avait été détaché de sa maison mère éponyme en 2008, à l’occasion de sa fusion avec Gaz de France. Une décision du président de la république Nicolas Sarkozy qui souhaitait un certain équilibre entre les capitalisations boursières des deux parties et avait ainsi exigé un recentrage de Suez sur l’énergie.

Une montée à plus de 50% des parts, voire à 100%, constituerait donc un retour en arrière d’un point de vue stratégique.

Ce scénario laisse sceptique de nombreux analystes, qui soulignent les faibles synergies entre les deux métiers, au-delà de l’impact positif sur les bénéfices que pourrait avoir l’opération pour Engie.

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Engie avance timidement dans le solaire

Ajouté le 10/12/2015 - Auteur : jazz

Engie a annoncé mercredi avoir remporté un total de 325 mégawatts (MW) de nouveaux projets dans le solaire photovoltaïque.

En France, le groupe a remporté 14 nouveaux projets photovoltaïques, développant 95,5 mégawatts de puissance installée, dans le cadre d'un appel d'offres organisé par la Commission de régulation de l'énergie (CRE).


ENGIE a également acquis 230 MW de projets solaires au Brésil, à travers ses filiales Tractebel Energia et Solairedirect, dans le cadre de la dernière enchère nationale organisée par le gouvernement du pays.

La vente d'électricité pour la totalité des capacités a été sécurisée pour 20 ans à partir de novembre 2018.



Engie premier producteur d’énergie solaire dans l’Hexagone

Dans un communiqué, le groupe Engie assure que « Ces succès témoignent de la qualité de ses dossiers présentés et de sa compétitivité dans le solaire photovoltaïque et plus largement dans les énergies renouvelables ».

En rachetant SolaireDirect en juillet dernier, ENGIE est devenu le premier producteur d’énergie solaire dans l’Hexagone. Il exploite désormais 22 centrales photovoltaïques en France pour une puissance totale de 158,5 MW, et quelque 200 MW ailleurs dans le monde.

Compte tenu des projets en cours, notamment en Europe, en Amérique Latine et en Afrique du Sud, le fournisseur prévoit de largement doubler cette capacité dans les prochaines années.

Actuellement, près de la moitié des nouveaux projets du groupe se fait dans les énergies renouvelables.

Ceci témoigne de l’engagement déterminé du PDG Gérard Mestrallet, qui veut faire d'Engie le « leader de la transition énergétique en Europe ». Le solaire ne représente aujourd’hui tout juste plus de 2,2% de la capacité de production du groupe en Europe, l’éolien environ 4%.

Avec l’énergie hydraulique, Engie arrive difficilement à une part de 16% d’énergies renouvelables au sein de son mix énergétique.

Le fournisseur avance timidement mais surement…

Comparez les offres d'énergie des fournisseurs alternatifs, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

1 commentaire - Voir | Rédiger

Enercoop : Fournisseur d'électricité verte

Ajouté le 09/12/2015 - Auteur : jazz

Le fournisseur d’électricité indépendant et alternatif ENERCOOP propose des offres simples issues exclusivement d’une électricité 100% Verte, pour les professionnels et les particuliers.

Enercoop s’approvisionne directement et à 100% auprès de producteurs d’énergie renouvelable (solaire, éolien, hydraulique et biogaz) et le réinjecte dans le réseau commun de transport et de distribution.


La totalité des bénéfices de la coopérative sont réinvestis dans des projets de production d’énergie renouvelable.

Dans un esprit participatif, la forme juridique adoptée par Enercoop, est une société coopérative d'intérêt collectif (SCIC) dont les sociétaires sont des producteurs d'électricité, mais aussi des consommateurs, des associations, des collectivités et des salariés d'Enercoop. Ils participent activement à la gouvernance de la coopérative.

Reconnu d’Utilité Sociale et d’Intérêt Collectif, Enercoop est également agréé par l’État comme Entreprise Solidaire.



Enercoop

En 2004, un groupe d’une vingtaine d’acteurs spécialisés dans les énergies renouvelables, d’associations citoyennes et de l’économie sociale et solidaire se regroupent pour lancer ensemble un nouveau modèle énergétique.

Enercoop naît alors juridiquement sous la forme d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif.

Enercoop reçoit l’agrément « Entreprise Solidaire », en 2006.

Elle commence à s’approvisionner auprès de ses premiers producteurs d’énergie hydraulique et signe ses premiers contrats de fourniture d’électricité avec des professionnels.

En 2015 Enercoop fête ses 10 ans

En 2015, Enercoop fête ses 10 ans et franchit le cap des 10 000 clients.

En choisissant une offre chez Enercoop, vous contribuez à réduire votre part de gaz à effet de serre et vous participez au financement de nouveaux projets de production en France.

Depuis l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence en 2007 vous pouvez choisir votre fournisseur Enercoop, Direct Energie, Planète OUI, ENI, ENGIE et EDF.

Vous ne risquez aucune coupure d’électricité, la continuité du service est assurée par le réseau de distribution.

Offre électricite Particulier
Offre électricite Professionnels
Offre gaz

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2015 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers - Plan des actualités