comparatif
Offre ELECTRICITE
Offre GAZ
Les meilleures promos
direct energie

-10% sur l'electricité et le gaz avec l'offre Online via fournisseurelectricite.info
PROMO
direct energie

25€ de réduction sur votre 1ère facture en choisissant l'un de nos parrains ENI - il suffit de saisir le code du parrain au moment de l'inscription
PROMO
gdf suez

-8% sur le prix de votre consommation d'électricité
PROMO
Nous suivre
      

Dossier mode d'emploi

Sondage electricité/Gaz
Votre fournisseur d'electricité préféré ?
541 votes 32.2%
Direct Energie
730 votes 43.4%
EDF
148 votes 8.8%
GDF
141 votes 8.4%
Proxelia
48 votes 2.9%
Alterelec
74 votes 4.4%
PlaneteUI
 1682 votes Archives 
Zone admin
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | »

les brèves

Une électricité 100% renouvelable en 2050

Ajouté le 16/04/2015 - Auteur : jazz

Un rapport publié par l'Agence pour la maîtrise de l'énergie (Ademe) montre que la France pourrait produire 100% d'électricité renouvelable, donc supprimer le nucléaire d'ici 2050.


L’étude a été menée conjointement par l’Ademe et la Direction générale de l’énergie et du climat du ministère de l’écologie et son rapport évoque un scénario d’une France avec une électricité 100% issue des énergies renouvelables, en 2050.

Tandis que la loi sur la transition énergétique prévoit de porter la part des énergies renouvelables à seulement 40% du mix-électrique en 2030.

Un rapport explosif

Ce rapport commandé par l’Ademe montre que la France a les capacités pour produire la totalité de son électricité à partir des énergies renouvelables (éolien, solaire, biomasse, géothermie…) en 2050.

Ce mix énergétique se répartirait entre l’éolien (63%), le solaire (17%), l’hydraulique (13%) et le thermique (7%). Il s’agit d’un scénario optimal.

Il est également démontré, par les auteurs du rapport, que sur un plan économique, la France pourrait se passer de l’énergie nucléaire.

Actuellement, le prix du MegaWatt heures est de 91 euros. Dans le scénario d’un mix énergétique 50% nucléaire 50% énergies renouvelables, le prix s’élèverait à 117 euros et dans le cas, d’un mix 100% énergies renouvelables, à 119 euros.

Ainsi, l’étude montre que cela coûterait environ 30% plus cher qu’avec le système actuel, mais quasiment pareil que le mix énergétique français prévu à l’horizon 2025, qui prévoit d’abaisser et de maintenir à 50% le seuil du nucléaire.



Un sujet sensible

Le sujet est sensible alors que la loi sur la transition énergétique est toujours en cours d'examen au Parlement.

D’autant plus que l’un des points de friction pendant les débats portait sur la trajectoire de réduction de la part du nucléaire (75% aujourd’hui) dans le mix-électrique du pays.

La France en retard

La France est en retard par rapport à ses objectifs 2020. L’Etat s’est engagé à atteindre 27% d’énergies renouvelables dans son mix énergétique (27% pour son mix-électrique) mais sa trajectoire actuelle ne la conduirait qu’à 17% (et 23% pour l’électricité). L’Ademe reste plus confiante dans l’atteinte de ces objectifs pour 2030.

Comparer les fournisseurs alternatifs Direct Energie, Planète OUI, ENI, GDF Suez, EDF.

Faire jouer la concurrence peut faire économiser quelques dizaines à plus d'une centaine d'euros par an.

1 commentaire - Voir | Rédiger

Photovoltaïque: EDF Énergies entre au Chili

Ajouté le 15/04/2015 - Auteur : jazz

La filiale d'EDF spécialisée dans les énergies renouvelables officialise son nouveau projet de centrale photovoltaïque dans le nord du Chili.

Le projet de centrale solaire mené en partenariat par EDF EN est situé au nord du pays, dans le désert d'Atacama, un site qui bénéficie du plus haut niveau de radiation solaire au monde.


D'une capacité de 146 mégawatts crêtes (MWc), ce futur parc solaire s'inscrit dans un environnement porteur puisque le Chili prévoit de porter à 20% la part du renouvelable dans la production d'électricité, d'ici à 2025.

Chez EDF EN, la filière photovoltaïque représente le deuxième axe de développement de l’entreprise avec 12% des ses capacités installées et en construction à travers le monde.

À la fin 2014, le portefeuille de la société affichait 727 MWc de capacité en exploitation et 450 en cours de construction.



Les marchés émergents sont ciblés en priorité

L'Europe et l'Amérique du Nord sont les deux zones historiques qui constituent la base d’EDF EN dans le solaire.

Sur le Vieux Continent, EDF EN s'impose avec 537,8 MWc de puissance installée et en France, l'entreprise livre aussi des solutions solaires sur toitures pour les particuliers et les professionnels.

Dans le reste de l'Europe, EDF EN est actif surtout en Grèce, en Italie et en Espagne. En Amérique du Nord, l’entreprise mène actuellement deux chantiers de construction, dont l'extension de la centrale solaire de Catalina en Californie, l'une des plus puissantes au monde avec 143 MWc.

Afin de poursuivre son essor au cours des prochaines années, la filiale d'EDF vise des nouveaux marchés émergents prometteurs dans des pays aux besoins énergétiques en croissance.

En effet, ces derniers doivent disposer d'un fort potentiel de ressources naturelles d'irradiation et d'un contexte économique et politique stable, pour des productions à coût maîtrisé.

L'Inde, par exemple, constitue un bon foyer de développement. EDF EN prévoit d’y construire 155 MWc en 2015. D'une manière générale, New Delhi est l'un des capitales les plus actives dans le solaire avec un gigantesque programme de nouvelles installations pour le pays, à hauteur de 100 GW.

Comparer les fournisseurs alternatifs Direct Energie, Planète OUI, ENI, GDF Suez, EDF.

Faire jouer la concurrence peut faire économiser quelques dizaines à plus d'une centaine d'euros par an.

GDF : Hausse de 1,15% prévue en juillet

Ajouté le 13/04/2015 - Auteur : jazz

La commission de régulation de l'énergie a annoncé mercredi que les tarifs de GrDf, l'entreprise chargée de l'acheminement du gaz, devraient augmenter de 3,93% cet été. Une hausse qui se fera sentir sur la facture des ménages approvisionnés chez GDF Suez surtout l'hiver prochain.


Une hausse de 1,15% pour les clients dès cet été

Dans une note publiée mercredi, la Commission de régulation de l'Energie (CRE) a annoncé que les tarifs de distribution du gaz pratiqués par GrDF, devraient augmenter de 3,93% à compter du 1er juillet prochain afin de prendre en compte les coûts de transport et d'entretien du réseau.

Une hausse qui ne manquera pas d'avoir un impact sur la facture des particuliers qui cuisinent ou se chauffent au gaz.

En effet, l'évolution des prix pratiqués par GrDF entre en compte, dans la composition des tarifs réglementés de vente du gaz naturel, appliqué par GDF Suez. La CRE a précisé dans sa libération, que cette hausse pourrait conduire « à une augmentation de 1,15 % du tarif réglementé de vente » appliqué par le fournisseur historique pour un client consommant le gaz pour un usage de chauffage.

Une hausse qui pourrait éventuellement s’ajouter à celles du mois de mai et juin, si y a lieu, comme rappelons, l’augmentation de 0,58% de ce mois d’avril.



Répercussion pas avant juillet

Mais cette répercussion éventuelle ne sera pas effective avant le mois de juillet. Ce tarif de distribution entre en effet dans les coûts dits « hors approvisionnement » de GDF Suez, dont le poids dans les tarifs de vente réglementés est révisé chaque été par l’Etat.

Avant de s'appliquer, ces augmentations devront toutefois être confirmées par le Gouvernement.

L'énergie grève le budget des ménages

Selon une étude de 60 millions de consommateurs, publiée en octobre 2013, un tiers des Français peinent à payer leurs factures d'énergétiques.

Les Français dépensent 8 % de leurs revenus pour régler leur facture énergétique.

Comparer les fournisseurs alternatifs Direct Energie, Planète OUI, ENI, GDF Suez, EDF. Faire jouer la concurrence peut faire économiser quelques dizaines à plus d'une centaine d'euros par an.

Pourquoi s'en priver ? D'autant qu'en cas de hausse, le retour aux tarifs réglementés se fait sur simple demande et sans délai.

Concurrence entre fournisseurs alternatifs

Ajouté le 09/04/2015 - Auteur : jazz

Aujourd'hui, le marché du gaz compte une vingtaine de nouveaux fournisseurs en France.

Malgré la concurrence, Gdf Suez détient toujours la majorité des consommateurs français. 67,5 % des consommateurs résidentiels sont toujours clients des tarifs réglementés du gazier historique et 15,8 % des consommateurs résidentiels ont choisi l’offre à prix fixe.

Les 16,7% restant ont choisi une offre à prix fixe ou indexé chez un fournisseur alternatif (ex : Direct Energie, Planète OUI, ENI, EDF).


La libéralisation de ce marché évolue timidement, mais devrait se confirmer puisqu'aujourd'hui 50 % des nouveaux contrats signés en France correspondent à une offre d'un fournisseur alternatif.

Ouverture des fichiers clients gaz

Depuis le 15 janvier, les fournisseurs alternatifs peuvent démarcher plus facilement les abonnés au gaz.

En effet, l'Autorité de la concurrence a imposé à GDF Suez d’ouvrir ses fichiers clients à ses concurrents.

Les abonnés de GDF ont eu la possibilité de refuser la transmission de leurs données au moyen d'un coupon-réponse.



Des économies possibles

Passer au prix de marché suscite encore la crainte des consommateurs. Pourtant, les offres concurrentes sont aujourd'hui très compétitives malgré la baisse de 3,46 % des tarifs réglementés du gaz au 1er mars.

En effet, les acteurs du marché de l'énergie développent de nouvelles offres à des prix attractifs.

Par exemple, Alterna, propose l’offre Idéa Gaz, pour une petite consommation (3 000 kWh/an), le client paie 295 € par an, contre 332 € chez GDF Suez et un gros consommateur (25 000 kWh/an) débourse 1 512 € chez Lampiris contre 1 677 € au tarif réglementé.

Comparer les fournisseurs alternatifs Direct Energie, Planète OUI, ENI, GDF Suez, EDF et faites jouer la concurrence peut faire économiser quelques dizaines à plus d'une centaine d'euros par an.

Pourquoi s'en priver ? D'autant qu'en cas de hausse, le retour aux tarifs réglementés se fait sur simple demande et sans délai.

GDF Suez : - 1% sur les tarifs du gaz le 1er mai

Ajouté le 08/04/2015 - Auteur : jazz

Le jeudi 2 avril, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a indiqué que les tarifs réglementés de GDF Suez baisseront d’environ 1%, le 1er mai.

Alors que les tarifs réglementés du gaz, ont subi une hausse de 0,85 %, ce mois-ci, après deux mois de baisse, 3,46% en mars et de 1,27% en février, la CRE annonce une légère baisse le mois prochain, dû au double repli des prix du gaz sur le marché de gros et des cours du pétrole.


Environ 7,5 millions de foyers sur un total de 10,6 millions d'abonnés au gaz sont concernés par cette évolution tarifaire, étant entendu que les prix réglementés du gaz proposés par GDF Suez sont recalculés tous les mois.

C’est plutôt une bonne nouvelle pour ces foyers français qui se chauffent, cuisinent ou chauffent l'eau au gaz naturel, bénéficiant des tarifs réglementés de GDF Suez.

La CRE explique que par rapport au mois d'avril, l'indice mensuel du prix du gaz sur le marché de gros des Pays-Bas (principal indice de la formule tarifaire) est en baisse de 1%.

Or cet indice pèse pour 59,8% dans la formule qui permet de calculer l'évolution des tarifs réglementés du gaz, appliqués par le fournisseur historique GDF Suez à plus de 7 millions d’abonnés, indique t’elle.

Autre élément entrant dans le calcul des tarifs, la moyenne des indices pétroliers des huit mois précédents, qui a largement reculé du fait de l'effondrement des cours du pétrole brut.



Les tarifs non-réglementés baissent davantage

Ces tarifs consistent en un prix de détail, qui n’inclut pas encore les différentes taxes, mais comprend les coûts d'approvisionnement de GDF Suez (qui propose également des offres à prix de marché, non encadrées par l'Etat).

Sur les 10,6 millions d’abonnés, 3,2 millions de foyers ont donc choisi de souscrire à des offres "de marché" à prix libre, chez GDF Suez ou un fournisseur alternatif.

En effet, des offres alternatives sont parfois bien inférieures au prix du marché, il suffit de comparer les fournisseurs alternatifs Direct Energie, Planète OUI, ENI, GDF Suez et EDF.

1 commentaire - Voir | Rédiger

Direct Energie annonce sa campagne publicitaire TV

Ajouté le 06/04/2015 - Auteur : jazz

Depuis vendredi 3 avril, Direct Energie diffuse sa nouvelle saga TV, sur les chaînes Hertziennes & TNT.

Direct Energie a retenu Eggs pour la réalisation de cette nouvelle campagne, composée de 3 spots de 27 secondes, déclinables en 23 secondes.

Direct Energie, 3ème acteur de l'électricité et du gaz en France, reprend la parole à la télé, avec une série de spots décalés, autour de Romain et son quotidien, dont la fin révèle quelques surprises !


Cette nouvelle campagne rappelle avec humour aux Français qu'ils ont tous la possibilité de changer de fournisseur d'électricité et de gaz, ce que 50% d'entre eux ignorent encore.

Direct Energie souhaite inviter les particuliers et les professionnels à faire ce choix en rappelant la simplicité du changement et la rapidité, pour un bénéfice immédiat, qui peut aller jusqu'à 10% d'économies sur leur facture.

Elu service client de l'année depuis 2011, Direct Energie possède un large éventail d’offres commerciales (Electricité, gaz et mix énergétique).



LES OFFRES DE DIRECT ENERGIE

- Les Offres classiques permettent de bénéficier de 5% de réduction par rapport aux tarifs réglementés de l’électricité et du gaz, puis 7 % sur les deux énergies.

- La gamme Esprit Libre garantie un prix fixe sur une énergie au choix.

- L’offre électricité verte « 100% pur jus » avec une réduction de 5% par rapport aux tarifs réglementés pour le mix énergétique, 2% sur l’électricité et 5% sur le gaz.

- L’offre 100% online permet aussi de bénéficier de 8% sur les tarifs réglementés de l’électricité et jusqu’à 10% sur le mix énergétique.

PARRAINAGE

Lors d’un parrainage, une réduction de 20€ est accordée sur la première facture au parrain, ainsi qu’au filleul.

Pour bénéficier de cette réduction, le filleul doit fournir le code promo « PRN4 », lors de son appel et le numéro de client de son parrain.
Vous pouvez accéder aux codes de parrainage de nos parrains sur le site pour profiter de cette offre

Comparez les différentes offres proposées chez les fournisseurs alternatifs Direct Energie, Planète OUI, ENI, GDF Suez et EDF.

Gaz moins cher ensemble : Quelque 60.000 inscrits

Ajouté le 02/04/2015 - Auteur : jazz

La deuxième opération « gaz moins cher », initiée par l'association de consommateurs UFC-Que choisir, a permis à Lampiris de remporter environ 60 000 nouvelles personnes.

Fin janvier, le fournisseur alternatif Belge avait remporté pour la deuxième fois l’opération « gaz moins cher » avec une proposition tarifaire 13% moins chère que les tarifs réglementés de GDF Suez.


Début 2014, la première édition de l'appel d'offres de l'UFC-Que choisir enregistrait 174.000 personnes inscrites sur le site de l'association de consommateurs avant qu'un bon tiers, soit 60.000 personnes, ne concrétise son engagement en optant pour l'offre de Lampiris.

Fin des tarifs réglementés pour les professionnels

Un taux d’inscriptions qui satisfait le fournisseur. Néanmoins, beaucoup de personnes qui se sont inscrites pour la deuxième édition étaient déjà clients Lampiris à l'issue de la première opération, ce qui leur avait permis d’obtenir une réduction de 12% sur les tarifs réglementés.

Ils n'ont donc pas jugé nécessaire de se réinscrire auprès de l’association des consommateurs pour obtenir des conditions finalement très peu supérieures à celles dont ils bénéficient déjà.

Après les particuliers, le fournisseur Belge compte mettre les prochaines semaines à profit pour séduire une clientèle professionnelle, dans la mesure où l'année 2015 marque la fin des tarifs réglementés pour les professionnels.



Dans cette optique, les offres tarifaires de Lampiris se feront essentiellement au cas par cas, selon les appels d'offres qui seront lancés (copropriétés, groupement de professionnels, établissements d'utilité publique…).

Installé en France depuis 2011, Lampiris est fier d’avoir franchi en ce début d'année la barre des 150.000 clients.

Ses objectifs sont donc respectés et même dépassés, puisqu'au printemps 2013, le fournisseur visait la barre des 100.000 compteurs dans les trois ans à venir.

L'opération «Gaz moins cher» a remporté pour la seconde fois un vrai succès, qui s’ observe aussi à la lumière d'opérations similaires, comme celle lancée par la jeune entreprise PowerFoule.

Comparez les différentes offres proposées chez les fournisseurs alternatifs Direct Energie, Planète OUI, ENI, GDF Suez et EDF.

Powerfoule boucle son opération d'achats groupés

Ajouté le 26/03/2015 - Auteur : jazz

Powerfoule.fr propose depuis mi-janvier, aux internautes abonnés au gaz de s’inscrire gratuitement à une offre d'achat groupé, pour négocier des tarifs de gaz préférentiels et d'électricité.

La campagne d'inscriptions s'achève vendredi 27 mars et a déjà réussi à fédérer 1700 consommateurs, particuliers et petites entreprises.

Après cette date, Powerfoule va pouvoir faire le tour des fournisseurs d'énergie pour obtenir les meilleurs prix.


Les consommateurs sont encore relativement frileux

PowerFoule a été lancé l’année dernière par Xavier Lebrun, après une expérience significative chez EDF-GDF Suez.

L'innovation commerciale pour la vente de gaz et d'électricité est plus que nécessaire, puisque les consommateurs sont encore relativement frileux en matière de changement de fournisseur d'énergie.

La grande majorité comparent les offres d’énergie proposées par les fournisseurs alternatifs, seulement quand les circonstances l'exigent, lors d'un déménagement, par exemple.

Powerfoule assure que les clients qui changeront de fournisseur en passant par son intermédiaire pourront retourner sans frais et sans obstacle chez leur ancien fournisseur d'énergie, s'ils le souhaitent.



Cette initiative doit d'autant plus être encouragée qu'elle débouche souvent sur des tarifs très intéressants pour le consommateur.

Par exemple : Une famille qui dépense 2.000 euros par an pour cuisiner, se laver et se chauffer au gaz peut espérer par ce biais économiser jusqu'à 250 euros.

Une opération déjà proposée depuis deux années consécutives par l’association UFC que choisir, dont le fournisseur Lampiris a été le seul à répondre à l’offre.

Une offre d’achats groupés qui lui a permis d’obtenir un rabais de 13% sur les tarifs réglementés proposés par GDF Suez.

Au terme de cette première opération d'achat groupé, PowerFoule a envisagé un partenariat avec une association de consommateurs.

La jeune entreprise réfléchit également à fédérer des petits industriels pour obtenir des tarifs intéressants dans l'électricité.

Comparez les différentes offres proposées chez les fournisseurs alternatifs Direct Energie, Planète OUI, ENI, GDF Suez et EDF.

Electricité : Mécanisme de capacité

Ajouté le 25/03/2015 - Auteur : jazz

La création du « mécanisme de capacité », a été initiée par la loi Nome, il y a 5 ans et va enfin connaître sa première mise en œuvre.

A partir du 1er avril, tous les producteurs d’électricité en France, seront tenus de faire certifier leurs capacités de production.

Des « certificats » leurs seront attribués, qu’ils pourront monnayer, de gré à gré ou sur un marché, avec des fournisseurs d'électricité.


Ces derniers devront en effet prouver leur capacité à servir leurs clients notamment en cas d’hiver très rigoureux.

RTE vise une première application de ce mécanisme « anti-coupure » au 1er janvier 2017.

En créant un marché où l’offre et la demande devront s’équilibrer, une rémunération complémentaire pourrait être dégagée pour des actifs pour lesquels la seule vente d’énergie ne garantit pas la rentabilité.

La simulation de RTE table sur un coût moyen du nouveau dispositif de 75 à 80 centimes d’euro par mois sur la facture d’electricité d’un particulier, soit environ 10 euros par an.



Selon RTE, les fermetures programmées de centrales, pour des raisons économiques ou environnementales, il pourrait manquer 2 gigawatts de capacité lors de l’hiver 2016-2017.

En effet, la consommation française est particulièrement thermo-sensible, en raison de son important parc de chauffage électrique.

La France doit faire notifier son dispositif à la Commission européenne, qui s’inquiète du développement des divers dispositifs en Europe (réserves stratégiques, appels d’offres, enchères inversées...).

La ministre de l’Energie Ségolène Royal explore d’un autre côté, les moyens de prendre en compte les centrales des pays limitrophes, participant à la sécurité d’approvisionnement française.

Une demande portée par GDF Suez ou EON. Et elle a mandaté le député François Brottes pour une éventuelle révision du nombre d’heures de coupure aujourd’hui jugé acceptable. S’il était abaissé, le prix de la capacité grimperait.

Comparez les différentes offres proposées chez les fournisseurs alternatifs Direct Energie, Planète OUI, ENI, GDF Suez et EDF.

1 commentaire - Voir | Rédiger

Courrier douteux de GDF Suez

Ajouté le 23/03/2015 - Auteur : jazz

Depuis que GDF-Suez a été sommé d’ouvrir ses fichiers clients à ses concurrents, le fournisseur historique redouble de pratiques commerciales douteuses.

La dernière missive de GDF Suez s’intitule « Mise à jour de votre dossier client». Un drôle de questionnaire envoyé par courrier, qui est en réalité un contrat à signer !

L’association des consommateurs, affirme que les clients qui ont contacté UFC Que Choisir, n’ont pas reçu de questionnaire auparavant.


Alors que ce dernier courrier, leur fait croire en rappelant : « Voilà quelques jours, vous avez reçu de notre part un questionnaire pour nous permettre d’actualiser votre dossier client. Je me permets de vous dire à nouveau combien ces informations sont importantes pour permettre à nos équipes de vous faire bénéficier des offres et services les mieux adaptés à vos besoins et à votre situation. »

Cela reste sans importance, puisque la suite du courrier met en confiance : « Quelques minutes vous suffiront pour remplir ce feuillet et vous n’aurez pas besoin de l’affranchir, ni de le glisser dans une enveloppe pour nous le retourner. »

Pour finir, le courrier inclut : « Si vous n’avez pas déjà renvoyé votre questionnaire, je vous remercie d’avance de votre précieuse participation. »

Mais, lorsque les clients ont consulté le feuillet joint, drôle de surprise ! Le fameux questionnaire est en réalité un contrat de vente« DolcePrimo 2 énergies à prix fixe de marché 3 ans.

L’exemplaire est prérempli, il ne reste plus qu’à signer et à le glisser dans l’enveloppe T jointe !



UFC que choisir a contacté, GDF Suez qui a évoqué un « bug informatique » dans l’envoi des questionnaires.

Le fournisseur historique est prêt à utiliser des pratiques commerciales douteuses, pour conserver ses clients en masse, dont il a été sommé de délivrer le nom et l’adresse, à ses concurrents dernièrement.

En effet en octobre 2014, l’Autorité a donné raison à Direct Energie, qui dénonçait l’opérateur historique, d’évincer la concurrence, en utilisant le fichier de ses clients bénéficiant du tarif réglementé de vente, pour promouvoir ses propres offres de marché évincer la concurrence.

Il n’y a donc pas que GDF Suez qui démarche actuellement. Ses concurrents proposent également des offres à prix de marché. Ne signez pas sans avoir comparer les différentes offres proposées chez les fournisseurs alternatifs Direct Energie, Planète OUI, ENI, GDF Suez et EDF.

Offre électricite Particulier
Offre électricite Professionnels
Offre gaz

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2015 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers - Plan des actualités