comparatif
Offre ELECTRICITE
Offre GAZ
Les meilleures promos
direct energie

-10% sur l'electricité et le gaz avec l'offre Online via fournisseurelectricite.info
PROMO
direct energie

25€ de réduction sur votre 1ère facture en choisissant l'un de nos parrains ENI - il suffit de saisir le code du parrain au moment de l'inscription
PROMO
gdf suez

-8% sur le prix de votre consommation d'électricité
PROMO
Nous suivre
      

Dossier mode d'emploi

Sondage electricité/Gaz
Votre fournisseur d'electricité préféré ?
541 votes 32.2%
Direct Energie
730 votes 43.4%
EDF
148 votes 8.8%
GDF
141 votes 8.4%
Proxelia
48 votes 2.9%
Alterelec
74 votes 4.4%
PlaneteUI
 1682 votes Archives 
Zone admin
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | »

les brèves

Tarifs sociaux de l'énergie retardés

Ajouté le 04/11/2013 - Auteur : jazz


Les fournisseurs d’électricité attendaient la semaine dernière la publication d’un décret afin que les foyers en situation précaire puissent bénéficier d’une réduction sur leurs factures d’énergie. Malheureusement, quatre millions de bénéficiaires ont été recensé et ce décret sera impossible à mettre en place pour cet hiver, comme l'avait pourtant promit le gouvernement.

La loi Brottes signée en avril 2013, prévoit l'extension de la réduction aux foyers dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 2.175 euros mais l’aide accordée au groupe EDF, est jugé inadaptée par rapport au nombre important de bénéficiaires que déclare l'administration fiscale.

Malgré les hausses du tarif de l’électricité enregistrées de 5% en 2013 et en 2014 le montant de l’aide d’environ 90 euros par foyer et par an n'a pas été revalorisé. Dans l’année à venir, les prix auront augmenté de plus de 10% et, sans hausse, les aides auront donc proportionnellement diminué.



Le médiateur de l'Energie, indépendant chargé contre la précarité énergétique qui touche les foyers est intervenu et s'est prononcé pour un quadruplement des aides à 250 euros.

Les tarifs sociaux d’électricité et de gaz représentent au total environ 250 millions d'euros payés par les consommateurs via la contribution au service public de l'électricité (CSPE), notée sur leur facture.

Selon la réglementation le fournisseur d'énergie devrait recevoir une compensation supplémentaire équivalente à 20% de cette somme ce que ne comprend pas le médiateur, dans la mesure où les tarifs sociaux vont être élargis les charges augmenteront.

Le fournisseur EDF explique que pour les années 2012 et 2013, les 20% ont respectivement représenté 15 et 23 millions d'euros, précisant qu'il ne s'agit pas d'un "bonus" mais d'une compensation au titre des actions de solidarité du groupe. Cette somme est en effet plafonnée en fonction de la contribution d'EDF à un autre système de solidarité, le Fonds solidarité logement (FSL).

En attendant nombreux foyers resteront dans la précarité énergétique, le temps que le ministère de l’énergie trouve une solution. Vous pouvez en attendant comparer votre fournisseur électricité et gaz ici

EDF, s’engage dans les économies d’énergie

Ajouté le 31/10/2013 - Auteur : jazz


Chez le fournisseur EDF, des conseillers en économie d’énergie se déplacent aux domiciles des clients pour les aider à améliorer la performance énergétique de leur logement. Ils leurs proposent des solutions concrètes et objectives qui permettront ainsi de diminuer la facture.

EDF propose un service complet puisque produire de l’électricité et encourager les économies d’énergie est plutôt complémentaire. Le secteur des économies d’énergie représente un créneau non négligeable pour le fournisseur.

On compte 42 centres EDF en France qui totalisent 5 000 conseillers, dont la majorité sont des conseillers clientèle pour répondre aux besoins des abonnés par téléphone ainsi que du pôle solidarité, en charge des plus démunis. Le dernier groupe se compose des conseillers en économie d’énergie joignable au 3929.



Ces conseillers en économie se déplacent afin d’établir le diagnostic le plus fiable possible, en vue d’éventuels travaux de performance énergétique, cela peut aller de quelques simples écogestes à un diagnostic énergie plus complet.

A savoir qu’une chaudière qui a plus de 20 ans consommera entre 15 à 40 % de plus qu’une plus récente et un appareil classé A ou A+ permet de réaliser 25 % d’économies par rapport à un appareil en B. Pour une meilleure isolation du foyer opter pour des doubles vitrages, volets, une bonne isolation des combles et des murs.

EDF propose aussi un site Internet « Ma maison bleu ciel », sur lequel les particuliers trouveront des conseils sur l’isolement des habitations ou sur le financement des travaux. Plusieurs types d’aides existent, notamment grâce au crédit d’impôt développement durable et à l’éco-prêt à taux zéro.

Lorsque des travaux sont nécessaires et que le client le désire, EDF peut les mettre en relation avec certains de ses artisans partenaires, sélectionnés selon leur niveau de qualification et leur engagement sur la qualité des travaux.

Il est important avant tout de connaitre les petits écogestes comme, baisser son chauffage d’un degré c’est économiser 7 % d’énergie, utiliser des ampoules économiques elles durent 8 fois plus longtemps et consomment 5 fois moins, ou encore dégivrer régulièrement son réfrigérateur c’est réaliser 30 % d’économies d’énergie.

Les fournisseurs d'énergie, GDF Suez, Direct Energie possèdent chacun leurs stratégies pour choyer les clients.

Comparez votre fournisseur électricité et gaz ici

Le marché de l’énergie encore peut connu

Ajouté le 30/10/2013 - Auteur : jazz


Malgré l’arrivée en 2007 des fournisseurs alternatifs sur le marché de l’énergie, EDF possède toujours 92% des parts de marché et GDF Suez conserve 79% de consommateurs.

Une situation due a un manque d’information car l’augmentation quasi-constante durant ces dernières années des factures énergétique, n’est pas toujours la bienvenue par les ménages.

Comme stratégie pour maintenir son marché, GDF Suez adopte en juin 2011 une campagne publicitaire « être utile aux hommes ». La campagne, qui est diffusée à grand renfort de télévision et de presse papier, est reprise dans toutes les communications du groupe.

EDF réplique deux mois après, avec un spot au discours équivalent : « et si toutes nos vies passaient par ce fil ? ». Le leader du marché de l’énergie illustre ainsi qu’il a compris les besoins des clients et qu’il leur est indispensable.



Les fournisseurs alternatifs ont donc eu à affronter non pas une, mais deux marques-mastodontes historiques.

Direct Energie en 2009 avait misé sa publicité sur un autre ton en associant l’entraîneur Philippe Lucas, dans une campagne publicitaire : si vous passez chez Direct Energie, vous paierez votre énergie moins chère « et puis c’est tout ».

Puis en 2011, le revendeur a récidivé en démontrant aux consommateurs que l’énergie n’est après tout qu’une commodité, dont la variable clé reste le prix.

Pour contrer cette concurrence les fournisseurs alternatifs ont utilisé d’autres méthodes de marketing qui étaient qualifiées d’abusives jusqu'à même être accusés de « forcer la main », voire de tentative d’arnaque aux consommateurs. Comme le démarchage sous formes de mailing, de porte-à-porte et d’appels téléphoniques.

Après une trêve imposée par Direct Energie au moment de sa fusion avec Poweo, l’annonce de la double hausse du prix de l’électricité en 2013 et 2014 a relancé la ruée vers l’or.

GDF Suez planche sur un triplement en 5 ans de son portefeuille clients électricité. Direct Energie, fort désormais de son « million de clients», se montre particulièrement agressif, avec le dévoilement de sa nouvelle offre 100% internet. Le signe que le groupe a déjà commencé à communiquer dans une logique de puissance… et de proximité.

Le froid arrive pour comparer votre fournisseur électricité et gaz cliquez ici

Edf, Gdf, ENI... prêts pour la loi Brottes

Ajouté le 29/10/2013 - Auteur : jazz


Les foyers à faibles revenus pourront très prochainement bénéficier d’une réduction de tarifs sur leurs consommations d’énergie.

Les fournisseurs d’électricité et de gaz attendent la publication d’un décret pour pouvoir faire bénéficier les foyers en situation précaire, d’une réduction sur leurs factures d’énergie.

La précarité Energétique gagne du terrain, c’est pourquoi le gouvernement a décidé d’adopter la loi Brottes signée en avril 2013. Celle-ci, prévoit l'extension de ce tarif aux foyers dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 2.175 euros (soit un revenu moyen de 13.000 euros par foyer).

La période hivernale arrive à grands pas et le décret qui permet la mise en œuvre du système, sera bientôt publié. Le gouvernement devrait mettre celui-ci en place dans les jours prochains jours.



Donc très prochainement, 4 millions de foyers à faibles revenus recevront à terme des aides pour se chauffer et s’éclairer convenablement contre 1,7 million actuellement.

Ce décret a pour but d’identifier les foyers concernés afin de leur attribuer systématiquement ces aides.
Pour se faire, l'administration fiscale est sollicitée afin d’identifier rapidement les contribuables qui répondent aux conditions de ressources, pour ensuite le transmettre aux 130 fournisseurs d'énergie EDF de chaque région de France, qui vont répercuter ces aides sur les factures des foyers concernés.

Les fournisseurs d’énergie EDF, Direct Energie, Gdf Suez ou encore ENI sont prêts, ils attendent seulement la réception des données.

Le tarif social de l'électricité permet en moyenne une réduction d'environ 90 euros par an chez EDF et celui du gaz de 156 euros par an chez GDF Suez.

Selon la loi, les fournisseurs d’énergie seront entièrement compensés de la perte représentée par la mise en place des tarifs sociaux de l’électricité et du gaz naturel ainsi que des frais de gestion associés.

La contribution au service public pour l’électricité(CSPE) et la contribution au tarif social de solidarité(CTSS) pour le gaz représente un coût de 145 millions d’euros pour 2013 selon la Commission de régulation de l'énergie avant l'extension de la loi Brottes.

Pour comparer votre fournisseur électricité et gaz cliquez ici

3 commentaires - Voir | Rédiger

Edf et Véolia vont se partager Dalkia

Ajouté le 28/10/2013 - Auteur : jazz


Après un an et demi de négociations, Veolia Environnement et EDF se sont finalement entendu sur l’avenir de leur filiale commune Dalkia un poids lourd des services à l’énergie qui réalise 7,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Ils pourront se répartir les actifs de Dalkia, leur coentreprise de services énergétiques.

Les deux groupes vont se partager la société spécialisée dans les services à l’énergie, cet accord sera validé lundi par les conseils d'administration respectifs de Veolia et d'EDF.

EDF le géant de l’électricité récupérera 100 % des activités françaises dont il possède pour le moment 34% indirectement, via la coentreprise Dalkia Holding, tandis que Véolia aura 100 % des activités internationales et versera une compensation de 550 millions d’euros à l’électricien.
La transaction mettra un terme aux quelques années de discorde entre les actionnaires qui permettra à chacun des deux groupes de conforter sa stratégie.



Dalkia a été Créée en 1998 au travers d’un montage financier complexe, l’entreprise de services à l’énergie est schématiquement formée de deux branches: Dalkia France, détenue à 66 % par Veolia, et Dalkia International, partagée à parité par Veolia et EDF.

Du côté du fournisseur EDF, le rachat de Citelum, la filiale d'éclairage public de Dalkia est en prévision et il va pouvoir se développer à fond dans les services énergétiques sur son marché domestique.

Ce domaine intéresse de plus en plus les énergéticiens, particulièrement GDF SUEZ, principal concurrent d’EDF en France. Il pourra renforcer ses positions dans l’Hexagone, son premier marché, grâce à ses nouvelles activités de réseaux de chaleur et de froid, ou encore d’efficacité énergétique.

Veolia Environnement pour sa part va pousser son développement international, alors qu’il s’est fixé pour objectif de réaliser la moitié de son chiffre d’affaires sur les marchés qu’il s’est choisis.

Le groupe va pouvoir terminer tranquillement son réaménagement, intégrant Dalkia à sa nouvelle organisation, dite "un Veolia par pays", qui consiste à rapprocher ses différentes fonctions à l'international puis de récupérer les 400 millions d'euros annuels de bénéfice opérationnel dégagés par Dalkia International.

Consultez les offres d'abonnement d'électricité et gaz en cliquant ici

Direct Energie élu meilleur service client

Ajouté le 25/10/2013 - Auteur : jazz


Chez DIRECT ENERGIE « le client est roi » et ça commence à se savoir puisque pour la 7ème année consécutive le groupe remporte le trophée « Élu Service Client de l'Année 2013 » dans la catégorie « Fournisseur d'électricité et de gaz ».

Le revendeur Direct Energie, 3ème acteur Français de l'électricité et du gaz est récompensé par cette stratégie. Il se distingue par l'attention particulière portée à ses clients et s’engage à répondre au mieux à leurs attentes.

Depuis sa création il y a 10 ans, Direct Energie a mit en avant un système d'information efficace permettant au quotidien d’assurer la qualité et l’efficacité tant dans la conquête de nouveaux clients que dans la gestion des clients existants.

Les 300 conseillers s’engagent à répondre aux abonnées en 48H d'où cet excellent résultat. Ils assurent le suivi de plus d'un million et demi de contacts par an par tous les moyens de communication (téléphone, mail, courrier ou par les réseaux sociaux).



Grâce aux conseillers experts efficaces et disponibles, Direct Energie remporte la note de 17,43 sur 20 pour le suivi des appels téléphoniques. Le site internet obtient la note de 19,25 grâce à sa technique innovante en « responsive design ».
Les réponses email et les réponses aux formulaires de contacts obtiennent la note de 17,05 et sont récompensés avec le trophée Qualiweb 2013.

Aujourd'hui, ce distributeur d’énergie a déjà séduit et fidélisé plus d'un million de clients, avec son offre 100 % « online ». Le client s’engage à disposer d’un compte accessible pour pouvoir effectuer deux fois par an une auto-relève afin d’ajuster sa facture au plus prêt de sa consommation. Il peut à tout moment prendre conscience de ce qu’il consomme, dans l’objectif d’une consommation plus responsable.

Le client peut changer d’offre quand il le souhaite, il ne s’engage pas dans la durée.

Depuis 7 ans, le service client est toujours au cœur de la stratégie de Direct Energie, ce qui prouve que la recherche permanente de l'amélioration porte ses fruits.

Les concurrents, GDF SUEZ , ENI ou encore EDF doivent rester prudent face à un tel succès.

Consultez les offres d'abonnement gaz en cliquant ici

3 commentaires - Voir | Rédiger

Un tiers des Français vivent dans l’inconfort

Ajouté le 24/10/2013 - Auteur : jazz


Le mensuel « 60 millions de consommateurs » publie ce jeudi le résultat de l’étude Médiaprism, qui déclare qu’au cours des trois dernières années un tiers (34%) des Français avouent avoir rencontré des soucis à régler leur consommation d’énergie.

Cette étude en ligne a été réalisée du 27 août au 4 septembre auprès d'un échantillon de 1.002 individus représentatifs de la population française selon la méthode des quotas.

D’après l’étude, les locataires (43%) et les personnes a revenus modestes (52%) seraient plus touchés par cette difficulté selon le rapport d’étude.



Selon les consommateurs, une grande majorité (84%) constate que leur budget a augmenté et un peu plus de la moitié (57%) constate une plus forte augmentation.

Presque la totalité des consommateurs (94%), affirment être prudent par rapport à leurs consommations d’électricité et de gaz, en premier lieu pour des raisons financières et seulement la moitié déclare prendre des mesures face aux principes environnementaux.

Chez les consommateurs les plus aisés (cadres, propriétaires), moins d’un sur deux ont investis dans du nouveau matériel(changement de chaudière, de chauffage, etc...) ou entrepris des travaux d’isolation pour éviter la gaspillage d’énergie.

Encore moins évident pour 50 % de locataires, de faire des dépenses pour des travaux quand on est pas chez soi, et un tiers en raison des coûts trop élevés. Les propriétaires sont principalement freinés par les coûts onéreux des travaux.

Les économies commencent avant tout, par le choix de son fournisseur d’électricité ou de gaz. Plus de 90 % des consommateurs sont toujours chez le leader du marché de l'énergie EDF peut être par choix ou manque d’information ?

Les français n’ont pas encore adopté le réflexe de comparer les tarifs d’électricité ou de gaz, comme ils pourraient le faire avant d’adhérer à une mutuelle ou l’achat d’un billet d’avion.

La concurrence est née depuis 2007 et les nouveaux revendeurs d’énergie, DIRECT ENERGIE, ENI ou encore GDF SUEZ, offrent de nouvelles manières d’acheter son énergie. Ils proposent des formalités d’adhésion simplifiées sur le net puis aussi des conditions et des tarifs intéressants.

L'hiver est déjà là et pour ne plus vivre dans l'inconfort des solutions existent. N'hésitez plus à choisir l'abonnement qui s'adaptera à votre budget sur le Comparatif fournisseur électricité et gaz.

Visitez notre page
Facebook.
1 commentaire - Voir | Rédiger

Bilan positif pour les fournisseurs alternatifs

Ajouté le 23/10/2013 - Auteur : jazz


Le fournisseur alternatif DIRECT ENERGIE, se positionne en 3 ème place sur le marché de l’électricité et du gaz.

Ses résultats du premier semestre 2013 parlent d’eux même avec un portefeuille clients qui comptabilise 815.000 en électricité et 220.000 en gaz.

Après sa fusion opérationnelle avec Poweo, Direct Energie a relancé sa campagne commerciale et les chiffres sont en net progression depuis l’été 2013. Pour le deuxième trimestre, le groupe vise 131.000 nouveaux sites clients.

Le fournisseur alternatif, s’approvisionne chez le distributeur EDF dans le cadre de l’ARENH et déclare avoir diminué le coût d’achat de l’énergie qu’il revend à ses clients.

Les répercutions sont positives grâce au contexte réglementaire. L’ARENH ne prévoit pas d’augmentation jusqu’à fin décembre 2013, ni pour 2014 et la baisse des marchés de gros engendrent aussi de bons résultats.



DIRECT ENERGIE, toujours plus ambitieux n’en a pas terminé et cherche à développer ses capacités de production.

En effet, le fournisseur alternatif attend l'obtention d'ici fin 2014 du permis de construire et l’autorisation pour exploiter le projet avec Siemens sur la commune de Landivisiau. Ce Projet a été retenu pour développer une unité de production électrique au gaz naturel en Bretagne.

De plus, dans le cadre de son partenariat avec le groupe AXPO, Direct Energie entend participer aux appels d'offres relatifs aux concessions hydroélectriques françaises.

Une forte progression de 73% a été constatée, le chiffre d'affaires s'établit à 414,6 ME sur le 1er semestre 2013. Pour 2014, il prévoit une nette amélioration de son résultat.

Le concurrent ENI, un an après son implantation en France, annonce un premier bilan positif avec une augmentation de 44 % de son portefeuille de clients particuliers. Avec de tels résultats, eni a revu ses objectifs à la hausse en visant 650 000 clients particuliers, soit plus de 5 % de part de marché sur ce segment d'ici à fin 2016.

De sont côté, GDF SUEZ annonce son premier investissement dans le gaz de schiste, dans l’ouest de la Grande-Bretagne.

Consultez les offres tarifs d'électricité

Visitez notre page
Facebook
1 commentaire - Voir | Rédiger

Le prix de l’électricité changera fin mars 2014

Ajouté le 22/10/2013 - Auteur : jazz


Les ministres de l’Economie et de l’Ecologie annoncent ce mardi, que le tarif de la revente d’électricité d’origine nucléaire d’ EDF à ses concurrents, restera inchangé jusqu’à fin du premier trimestre 2014.

Le décret nécessaire sera publié d'ici la fin du mars 2014, repoussant une échéance jusqu'ici fixée au 7 décembre 2013. Le temps de s’accorder une nouvelle méthodologie de calcul, conformément aux engagements de la France envers la Commission européenne.

Le gouvernement français qui s’est occupé des tarifs du gaz début 2013, va donc s’attaquer à ceux de l’électricité qui sont depuis le 1er janvier 2012, à 42 euros par mégawattheure.



Malgré son ouverture à la concurrence en 2007, le fournisseur d'électricité EDF reste le leader du marché avec 92,7 % d’abonnés particuliers recensés. Quoi qu’avec les augmentations tarifaires enregistrées de + 5% au 1er août 2013 puis les hausse de + 5 % à venir pour août 2014 et août 2015, les offres proposées par les fournisseur alternatifs, GDF Suez, DIRECT ENERGIE ou encore ENI deviennent de plus en plus intéressantes.

Depuis 2010, le mode de calcul actuel a été mis en place pour permettre aux concurrents d'EDF dans la vente d'électricité (GDF SUEZ, Direct Energie, etc.) l’arenh, de bénéficier de l'avantage compétitif du parc nucléaire français.

Le tarif était à 40 euros lors de sa création en 2011, puis est passé à 42 euros le 1er janvier 2012. La fixation du prix avait donné lieu à une passe d'armes entre EDF et ses concurrents, arbitrée par l'Etat.

La commission de régulation de l’énergie(CRE), le régulateur français de l’électricité et du gaz proposera donc un nouveau prix fin mars 2014 en sachant qu’un tarif plus élevé profite à EDF, alors qu’un tarif moindre profite aux fournisseurs alternatifs qui rachète l’électricité moins cher pour la revendre au même prix.

Consultez les offres tarifs d'électricité en cliquant ici

Visitez notre page
Facebook
1 commentaire - Voir | Rédiger

Direct Energie prévoit une amélioration en 2014

Ajouté le 21/10/2013 - Auteur : jazz


Le 3ème acteur français d'électricité et de gaz en France a commencé à récolter les premiers fruits de sa fusion avec Poweo.

DIRECT ENERGIE note un résultat net pour 2013, après une perte nette de 2,4 millions d'euros au premier semestre. Le fournisseur alternatif, qui a fusionné avec Poweo, a réalisé un chiffre d’affaire 414,6 millions d'euros, en progression de 73 % sur un an. La marge brute s'élève quant à elle à 53,4 millions d'euros, soit 12,9 % du chiffre d’affaire.

Direct Energie a amélioré le coût d'achat de l'énergie fournie à ses clients, grâce à sa stratégie d'approvisionnement à l'Accès Régulé à l'Electricité Nucléaire Historique (ARENH). Cette marge brute, comprend également les effets positifs du contrat pluriannuel signé avec ERDF durant le second semestre 2012.



Les alliances ont produit de l’effet sur la première moitié de l'exercice 2013. L'Ebitda consolidé ressort à 12,5 E. Grâce à l’amélioration du chiffre d’affaire le fournisseur alternatif a pu élargir ses sources de financement avec l’installation de lignes bancaires à court terme qui se rajoute à la trésorerie disponible. Au 30 juin 2013, il détient la somme de 25,4 ME de trésorerie et équivalents de trésorerie.

DIRECT ENERGIE, prévoit un retour de la progression de la marge brute au 2e semestre puis pour l’année 2013 sur un niveau annuel supérieur à 20 ME. La mise en commun de moyens augmente la rentabilité, le fournisseur prévoit un résultat net positif pour 2013 et anticipe une nette progression de sa rentabilité en 2014.

Le fournisseur s’occupe activement de son projet auprès de son partenaire Siemens. Il devrait obtenir, d'ici fin 2014 l’autorisation de construire et le droit d'exploiter le cycle combiné gaz de Landivisiau dans le cadre du Pacte Electrique Breton.

Direct énergie est totalement opérationnel et dès 2014, il prévoit de produire l’intégralité de ses synergies grâce à la fusion des deux groupes.

Désormais, le fournisseur peut s’appuyer sur des perspectives de résultats sûres donc chaque collaborateur de l'entreprise met tout en œuvre pour accélérer le développement du Groupe.

Les concurrents, GDF SUEZ , ENI ou encore EDF doivent jouer la carte de la prudence face aux prévisions du fournisseur Direct Energie.

Consultez les offres d'abonnement gaz en cliquant ici

Visitez notre page
Facebook
1 commentaire - Voir | Rédiger
Offre électricite Particulier
Offre électricite Professionnels
Offre gaz

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2015 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers - Plan des actualités