comparatif
Offre ELECTRICITE
Offre GAZ
Les meilleures promos
direct energie

-10% sur l'electricité et le gaz avec l'offre Online via fournisseurelectricite.info
PROMO
direct energie

25€ de réduction sur votre 1ère facture en choisissant l'un de nos parrains ENI - il suffit de saisir le code du parrain au moment de l'inscription
PROMO
gdf suez

-8% sur le prix de votre consommation d'électricité
PROMO
Nous suivre
      

Dossier mode d'emploi

Sondage electricité/Gaz
Votre fournisseur d'electricité préféré ?
541 votes 32.2%
Direct Energie
730 votes 43.4%
EDF
148 votes 8.8%
GDF
141 votes 8.4%
Proxelia
48 votes 2.9%
Alterelec
74 votes 4.4%
PlaneteUI
 1682 votes Archives 
Zone admin
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 |

les brèves

50000 clients quittent EDF

Ajouté le 25/08/2009 - Auteur : scousser
Le gestionnaire de réseau ERDF vient d'annoncer les derniers chiffres concernant les demandes de changement de fournisseurs d’électricité au 10 juillet 2009.

Près de 50000 particuliers ont fait le choix de quitter EDF pour passer chez un fournisseur d'electricité alternatif.

Ils ont soit opté pour un fournisseur alternatif d’électricité (Direct Energie, Poweo, Proxelia, Planète Oui, Enercoop etc.), soit exercé leur droit à la réversibilité (retour aux tarifs réglementés).

Le nombre de changements s’élève ainsi à un total de 1 112 696 depuis l’ouverture du marché de l’énergie le 1er juillet 2007.
1 commentaire - Voir | Rédiger

EDF souhaite augmenter ses prix de 20%

Ajouté le 09/07/2009 - Auteur : scousser
source : http://fr.biz.yahoo.com/08072009/290/edf-souhaite-une-hausse-de-20-des-tarifs-de-l.html

EDF demande au gouvernement une hausse de 20% des tarifs de l'électricité pour ne plus s'endetter, a déclaré son P-DG Pierre Gadonneix lors d'une interview à paraître jeudi dans Paris Match.

"Pour cesser de nous endetter, il faudrait une hausse de 20% des tarifs. Mais elle peut s'étaler sur trois ans, par exemple, ou même un peu plus", a-t-il dit.

"Nos activités internationales s'autofinancent. En France, Nous sommes contraints de nous endetter car nos tarifs ne suivent pas l'inflation. Si, depuis vingt-cinq ans le prix de l'électricité avait suivi cette dernière, il serait 40% plus cher. Pendant ce temps, le prix de l'eau a doublé, celui du téléphone triplé", a également fait valoir Pierre Gadonneix.

Interrogé sur l'éventualité d'un refus du gouvernement d'augmenter les tarifs au niveau espéré par l'électricien public, il a ajouté : "Mais il n'y a pas de miracle ! Si nos tarifs n'augmentent pas, l'an prochain EDF réduit ses investissements."

EDF et l'Etat ont signé en octobre 2005 un contrat de service public qui garantit jusqu'en 2010 une augmentation des tarifs de l'électricité contenue au niveau de l'inflation pour les particuliers.

En 2008, les investissements opérationnels du groupe ont atteint 9,7 milliards d'euros, sur une enveloppe de 35 milliards sur la période 2008-2010. EDF prévoit d'investir 7,5 milliards d'euros en France en 2009, soit 2,5 milliards de plus qu'en 2008 et 4 milliards de plus qu'en 2007.

L'endettement d'EDF, que le groupe cherche à réduire à travers un programme de cessions, s'élevait à 24,5 milliards d'euros à fin 2008 contre 16,3 milliards à fin 2007 après les acquisitions de British Energy et son projet de rachat d'une partie des actifs nucléaires de l'américain Constellation.

"La priorité est de prolonger la durée de vie de nos centrales, tout en assurant les générations futures qu'elles bénéficieront de la relève technologique qu'est l'EPR", a en outre déclaré Pierre Gadonneix à Paris Match.
4 commentaires - Voir | Rédiger

Poweo étend son domaine d'exploitation

Ajouté le 05/02/2009 - Auteur : scousser
Source : http://www.lepoint.fr/actualites-economie/poweo-recoit-le-feu-vert-pour-la-centrale-de-toul/916/0/308276

Poweo annonce avoir reçu l'autorisation d'exploiter la centrale à gaz de Toul (Meurthe-et-Moselle) que le groupe développe actuellement et dont la mise en service est toujours prévue fin 2011.

"Poweo s'emploie désormais à finaliser les dernières étapes du projet devant conduire au démarrage du chantier en 2009. (Le groupe) a ainsi mandaté Calyon, la banque d'investissement et de financement du groupe Crédit agricole, en vue d'assurer le montage et la syndication du financement de ce projet", a ajouté le producteur alternatif d'électricité et de gaz dans un communiqué.

Conformément à ce que son directeur des relations investisseurs, Patrick Massoni, avait déclaré à Reuters le 7 janvier, Poweo ajoute que "le processus de montage du financement du projet de Toul suit normalement son cours".

"Aucune difficulté particulière n'a été identifiée à ce stade, et aucune détérioration de l'appréciation de ce projet par la communauté bancaire ne s'est récemment manifestée. La volonté (...) de Poweo de rechercher des solutions de financement innovantes, en complément des circuits bancaires classiques, relève du souci usuel de toute société de diversifier ses sources de financement."

Démentant de nouveau un article publié le 7 janvier, Poweo souligne en outre qu'il "ne dispose d'aucun projet de retrait de la cote".

Le groupe confirme en revanche qu'il travaille "à l'élaboration d'un plan d'action visant à lui permettre d'atteindre dès 2009 l'équilibre en année pleine au niveau du résultat d'exploitation, et non simplement au niveau de l'excédent brut d'exploitation".

"Ce plan d'action et les objectifs attachés seront exposés lors de la communication des résultats 2008 prévue en mars prochain. (...) Les principaux leviers d'amélioration qui ont été identifiés sont d'une part l'optimisation des conditions de revente de la production de la centrale de Pont-sur-Sambre, et d'autre part la maîtrise de la croissance des charges opérationnelles du groupe et de ses frais de structure."

Poweo ajoute que "l'objectif d'équilibre opérationnel intègrera également la prise en compte partielle de la valeur de marché des capacités d'approvisionnement en électricité d'origine nucléaire, d'ores et déjà sécurisées par le groupe au travers de son accord d'échange de capacité avec l'opérateur historique, sur la base d'un prix de marché à terme de 65 euros par MWh reposant sur des estimations internes de la société".

Au 31 décembre 2008, Poweo comptait plus de 300.000 sites clients (particuliers et professionnels confondus).
2 commentaires - Voir | Rédiger

Les français et les fournisseurs d'electricité

Ajouté le 05/02/2009 - Auteur : scousser
PARIS - Plus d'un an après l'ouverture des marchés de l'énergie à la concurrence, six Français sur dix ne savent toujours pas qu'ils ont le droit de changer de fournisseur de gaz ou d'électricité, indique un sondage LH2 commandé par la Commission de régulation de l'Energie (CRE).

D'après cette étude menée en novembre 2008 et publiée jeudi, seuls 35% des foyers savent qu'ils peuvent choisir un autre fournisseur d'énergie qu'EDF ou GDF Suez, soit 4 points de plus qu'en 2007.

En outre, comme en 2007, 8 foyers sur 10 ne connaissent pas la démarche à suivre pour changer de fournisseur d'énergie (il suffit souvent d'un simple appel téléphonique), note cette étude.

Parmi l'ensemble des foyers, seuls 2% envisagent de changer de fournisseur dans les 6 mois à venir (taux identiques en 2007).

Les fournisseurs alternatifs d'énergie continuent par ailleurs à souffrir d'un manque de notoriété, à l'exception de Poweo et Direct Energie.

Les fournisseurs historiques, EDF et GDF Suez, bénéficient pour leur part d'une image très forte. Ainsi, selon LH2, 75% des Français savent que GDF Suez fournit aussi de l'électricité et 72% savent qu'EDF fournit aussi du gaz.

Cependant, les sondeurs soulignent que "32% des particuliers pensent encore qu'EDF et GDF Suez ne forment qu'une seule et même entreprise", ce qui peut expliquer leur forte notoriété en tant que fournisseurs alternatifs.

La majorité des particuliers (59%) a un sentiment positif à l'égard de l'ouverture à la concurrence des marchés de l'énergie même s'ils sont toujours aussi nombreux à ne pas percevoir quelles en sont les conséquences concrètes. Ils sont ainsi moins d'un tiers à en attendre une baisse de prix ou un amélioration de la qualité du service.

Selon LH2, "l'inertie des particuliers" s'explique "à la fois par la satisfaction de ces derniers à l'égard de leur(s) fournisseur(s) actuel(s) mais aussi par un manque d'informations claires et concrètes leur permettant de mieux appréhender les offres des différents fournisseurs et les règles en vigueur".

Enquête réalisée du 10 au 20 novembre 2008 par téléphone auprès de 1.502 foyers représentatifs. Au sein de chaque foyer, LH2 a consulté la personne s'occupant des factures d'énergie.

(©AFP / 05 février 2009 18h10)
2 commentaires - Voir | Rédiger

Poweo s'implante en Ile-de-France

Ajouté le 01/01/2009 - Auteur : scousser
Grâce à trois nouvelles acquisition, le réseau d'agences Poweo Services couvre désormais une grande partie de la région parisienne, le sud ouest ainsi que la région d'Aix-en-Provence et dispose d'un portefeuille de plus de 60 000 clients.

Poweo Services, filiale de l'opérateur indépendant d'électricité et de gaz Poweo, poursuit sa croissance externe en lançant sur la région parisienne ses activités de services d'efficacité énergétique à destination des particuliers : maintenance et installations de chauffage, mise en conformité gaz, et solutions basées sur les énergies renouvelables.

Les trois entreprises d'Ile-de-France ciblées par Poweo bénéficient d'une réputation établie en région parisienne et emploient 10 à 15 personnes chacune. Par leur implantation géographique, elles couvrent une très grande partie de la région parisienne et comptent à ce jour un portefeuille cumulé de 37 000 clients.

Des réponses adaptées à chaque cas particulier

A l'instar des autres agences Poweo Services, les compétences multi-énergies de ces entreprises permettent d'apporter des réponses adaptées à chaque cas particulier, prenant en compte le type d'habitation, le profil énergétique du foyer mais également le budget.

Poweo Services organise son offre autour de prestations complètes ayant pour point de départ le diagnostic énergétique du logement. Sur le long terme, les équipes Poweo Services accompagnent ensuite leurs clients en assurant la garantie, la maintenance et l'entretien des équipements (mise en service, contrat d'entretien, dépannage, ramonage,…).

source : http://www.enviro2b.com/environnement-actualite-developpement-durable/27231/article.html
3 commentaires - Voir | Rédiger

Assurance electricité avec Poweo

Ajouté le 01/01/2009 - Auteur : scousser
A l’instar des produits financiers professionnels d’assurance contre les aléas climatiques, les particuliers vont bientôt pouvoir se prémunir contre les caprices de la météo. Poweo et le courtier en assurance Aon vont ainsi proposer aux clients du producteur d'énergie français de les assurer contre le risque de grand froid.

Concrètement, pour 4 euros par mois, un client Poweo pourra souscrire une garantie lui assurant une indemnisation dans le cas où la moyenne des températures mesurées dans sa région sur une journée serait inférieure à celle d'un barème établi préalablement par Aon et MetNext, filiale commune de Météo-France et de l'opérateur boursier Nyse-Euronext.

Le client recevra alors, pour chaque journée concernée, un euro par degré de différence avec la température du barème. L'indemnisation est plafonnée à 200 euros par client et par an.

Le produit, pour l'instant destinée qu'aux nouveaux clients de Poweo, sera proposé début 2009 à ses clients existants. Le producteur d’énergie s'être fixé comme objectif un taux de souscription de 15% de ce produit d'assurance par ses nouveaux clients. source : AFP http://www.e24.fr/economie/france/article31352.ece
2 commentaires - Voir | Rédiger

Correction des résultats de Poweo

Ajouté le 01/01/2009 - Auteur : scousser
Poweo a corrigé l'allocation d'un profit exceptionnel de 7,6 millions d'euros relatif à l'acquisition de la société EED, en raison de l'application de la norme IFRS 3. "Initialement appliqué au 1er semestre 2008, ce profit exceptionnel doit finalement être appliqué au 1er semestre 2007. Il est ainsi procédé à une correction symétrique au titre des premiers semestres 2007 et 2008 de ce résultat, dont le montant reste inchangé", a indiqué l'opérateur alternatif d'électricité et de gaz.

En conséquence, le profit de 7,6 millions d'euros (4,6 millions d'euros en part du groupe) dégagé au titre de cette acquisition est désormais rattaché à la période de prise de contrôle de la société acquise, soit le premier semestre 2007, au lieu de la période d'allocation du prix d'acquisition, soit le premier semestre 2008. La perte nette part du groupe au 1er semestre 2008 ressort donc à 18,8 millions d'euros (contre une perte de 14,3 millions publiée à l'origine) et la perte d'exploitation s'établit à 21 millions (contre -13,4 millions publiés). L'Ebitda reste inchangé à -15,1 millions.

A l'inverse, le résultat net part du groupe du 1er semestre 2007 se monte désormais à -16,8 millions d'euros (contre -21,4 millions publiés à l'origine), le résultat d'exploitation ressort à -14,7 millions (contre -22,3 millions publiés), avec un Ebitda inchangé à -19,8 millions. source : (AOF) http://bourse.lci.fr/news.hts?urlAction=news.hts&idnews=AOT081209_00010753&numligne=1&date=081209
1 commentaire - Voir | Rédiger
Offre électricite Particulier
Offre électricite Professionnels
Offre gaz

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2015 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers - Plan des actualités