comparatif
Offre ELECTRICITE
Offre GAZ
Les meilleures promos
direct energie

-10% sur l'electricité et le gaz via fournisseurelectricite.info
PROMO
direct energie

25€ de réduction sur votre 1ère facture en choisissant l'un de nos parrains ENI - il suffit de saisir le code du parrain au moment de l'inscription
PROMO
gdf suez

-8% sur le prix de votre consommation d'électricité
PROMO
Nous suivre
      

Dossier mode d'emploi

Sondage electricité/Gaz
Votre fournisseur d'electricité préféré ?
541 votes 32.2%
Direct Energie
730 votes 43.4%
EDF
148 votes 8.8%
GDF
141 votes 8.4%
Proxelia
48 votes 2.9%
Alterelec
74 votes 4.4%
PlaneteUI
 1682 votes Archives 
Zone admin
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | »

les brèves

Développement de GDF Suez en Asie Pacifique

Ajouté le 24/09/2013 - Auteur : scousser
A travers un accord monté avec JX Nippon Oil and Gas Exploration, GDF SUEZ va pouvoir exploiter une nouvelle ressource de gaz en Asie Pacifique, au niveau du bloc 2F.

Cette licence obtenue par le groupe Gaz de France est la 1ère obtenue par le groupe en Malaisie.

Le Bloc 2F se trouve autour du Sarawak, proche de Bornéo, au large des côtes Malaisiennes. La licence obtenue par GDF permet de tirer profit d'environ 5000 km² de surface avec la nécessité de creuse jusqu'à 1200m de profondeur.

Le projet d'extraction par forage est prévu pour pour une durée de 4 années.

En complément de la récente signature de GDF Suez avec le consortim Shah Deniz, cet accord donne encore plus de poids à GDF suez et leur permet de diversifier leur source d'approvisionnement dans une zone très prometteuse car tous les blocs en Malaisie n'ont pas encore été mis à disposition pour des extractions potentielles.

GDF SUEZ a déjà une présence dans ce pays via l'accord déjà mis en place avec Cyberview Sdn Bhd pour exploiter le réseau de froid urbain de Cyberjaya ainsi qu'à travers l'accord de commercialisation de GNL vers PETRONAS
1 commentaire - Voir | Rédiger

GDF Suez signe avec le consortim Shah Deniz

Ajouté le 21/09/2013 - Auteur : scousser
Le fournisseur d'energie d'electricité et de gaz GDF SUEZ vient de faire connaitre qu'il avait signé un large contrat avec le consortium Shah Deniz pour la fourniture de gaz naturel .

La source de gaz naturel de 2ème génération se trouve sur le champ géant de Shah Deniz, situé en Azerbaïdjan.

Les volumes de production sont estimés à 2,6 milliards de m3 par an, sur une longue période de 25 années. Il ne faudra pas attendre les premières extractions avant 2019.

Cette nouvelle source de production de gaz pour GDF Suez est très prometteuse car elle permet au fournisseur de diversifier encore un peu plus les sources d'approvissionnement et de rester pertinent en terme de prix.

A travers ce contrat, GDF SUEZ participe au developpement de nouvelles sources d'approvisionnement de gaz vers le continent Europeen depuis la mer caspienne.

Rappelons que GDF SUEZ dispose déjà d'une autre source d'approvisionnement similaire via le champ d'Absheron en partenariat avec la SOCAR.

D'arpès Jean-François Cirelli, DG Délégué de GDF SUEZ : «L’Azerbaïdjan se developpe comme nouveau fournisseur de gaz du marché européen. L’accord que nous avons finalisé avec Shah Deniz 2 renforce les relations que le Groupe développe avec ce pays. De plus, en tant qu’acheteur, GDF SUEZ contribue à la mise en place du «Corridor Sud», projet soutenu par l’industrie et les autorités de l’Union Européenne. Ce nouveau contrat long terme marque notre confiance dans l’avenir du gaz naturel dans le mix énergétique européen et notre volonté de fournir nos clients dans les meilleures conditions de compétitivité».
1 commentaire - Voir | Rédiger

FNCCRX- ERDF un accord à signer

Ajouté le 18/09/2013 - Auteur : jazz
Dans le but commun de développement des réseaux et l'ouverture aux énergies renouvelables, le président de la fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR), Xavier Pintat, a annoncé la signature d'un accord avec ERDF lors de son prochain congrès qui aura lieu à Montpellier.

Invité hier au petit-dejeuner-débat organisé par ERDF et "Sud ouest Eco" sur le technopôle Bordeaux-Montesquieu, le député-maire de Saint-Caprais-de-Blaye, Philippe Plisson, a estimé que le coût de raccordement ralentisse le développement des énergies nouvelles faisant signe de la puissante résistance d'un "lobby anti-energies renouvelables".

Le directeur du développement d'Exosun, Jean-Noël de Charentenay, a souligné, quant à lui, l'absence de moyens de régularisation qui devraient être mis par les pouvoirs publics.
De son côté, le directeur régional d'ERDF, Jean-Guy Majourel, a assuré que, outre les barèmes de facturation, la qualité de service sera la même sur tout le territoire.

D'un autre côté, 80 000 compteurs Linky seront installés dès 2015 en Gironde pour faciliter la connaissance des usages et le pilotage à distance. Les particuliers à Lyon peuvent déjà expérimenter le suivi de l'état de leur consommation via Internet. Les différents opérateurs tels que GDF-Suez, EDF ou encore Direct énergie se verrons créatifs quant aux services qu'ils proposeront.

Il est bon à rappeler que Linky est un compteur intelligent qui peut émettre et recevoir des données et des ordres sans l'intervention de l'être humain. Installé chez les clients et relié à un centre de supervision, il communique de façon continue avec le réseau.

Linky permettra ainsi de faciliter le suivi de la production d'électricité décentralisée et d'enregistrer sur deux compteurs l'énergie consommée et l'énergie produite.

Tarification flexible du nouveau régime qualiwatt

Ajouté le 16/09/2013 - Auteur : jazz
Deux projets de réforme du financement de la consommation électrique des ménages ont été évolués de façon considérable par le gouvernement wallon.
Il s'agit de la future version de soutien public aux petits producteurs de photovoltaïque dite le régime "Qualiwatt" appelée à succéder à Solwatt et ses certificats verts ainsi que la tarification "progressive, solidaire et familiale" (TPSF) qui visent à diminuer les factures de 65% des consommateurs et faire contribuer davantage les 35% des consommateurs qui représentent les "gros consommateurs".

Seuls les clients purement résidentiels sont ciblés par le système. Les entreprises, les professionnels, les pouvoirs publics ou encore les ménages équipés d'une pompe à chaleur ou qui se chauffent à l’électricité ne se verront pas y contribuer afin d'éviter d'être trop pénalisés.

Après une version initiale qui proposait une tranche de gratuité de 500 kWh et un point de neutralité fixé à 5.000 kWh, le système adopté en deuxième lecture propose une échelle de gratuité flexible en fonction de la composition familiale :

- Une personne isolée : 400 premiers kWh gratuits,
- Ménages de 2 à 3 personnes : 500 premiers kWh gratuits,
- Ménagers de 4 personnes : 600 premiers kWh gratuits,
- Ménagers de 5 à 6 personnes : 700 premiers kWh gratuits,
- Ménagers 7 personnes et plus ainsi que les clients à tarif social : 800 premiers kWh gratuits.

Cette nouvelle version attends d'être soumise au Conseil d’État avant d'entrer en vigueur le premier janvier 2015.
La nouvelle tarification se calculera, par ce fait, sur la base de consommation d'électricité de 2014.

Le future régime Qualiwatt présente encore d'autres avantages en faveur de petit photovoltaïque :

- fixer la période de retour sur investissement à 8 ans pour tous au lieu d'une gradation de 7, 8 et 9 ans,
- diminuer la la durée de versement des primes de 8 à 5 ans pour correspondre au mieux avec la durée moyenne des emprunts.

Enfin, afin d'éviter que Qualiwatt fini par connaître le même sort que son prédécesseur Solwatt à cause du surcoût, le gouvernement wallon a resté ouvert sur la possibilité de révision des primes ouverte en fonction du marché.

Abus de position dominante d’EDF dans le solaire

Ajouté le 13/09/2013 - Auteur : scousser
Le marché de l’électricité en France a du mal à s’ouvrir à d’autres concurrents, même si Direct Energie, à un rythme d’environ 1000 nouveaux clients par jour, commence à se faire une place en France.

Différentes sources produisent cette electricité.

Parmi elle, le solaire. A ce titre, une assignation d’EDF pour abus de position dominante dans le solaire a été notifiée par le liquidateur judiciaire de la société Evasol.

33 millions d'euros sont demandés à EDF.

L’examen du dossier ne devrait pour autant pas avoir lieu avant mi-2014.

Cela pose apparement des problèmes de concurrence car EDF subventionne de façon importante EDF ENR et ENR solaire et empèche les PME indépendantes du photovoltaïque de se développer précise Me Jean-Christian Percerou, en faisant référence notamment aux entreprises Sunnco, Next Generation Solaire, Solarezo.

Rappelons que la société Evasol a été placée sous redressement judiciaire en sept 2012 avec la société Giordano comme reprendeur, une des raisons principales étant les conditions de rachat à des tarifs réduits de l'électricité solaire par EDF.

La question de la concurrence déloyale faite par EDF se pose sur ce dossier.
3 commentaires - Voir | Rédiger

LNG Generation lance son offre de gaz naturel

Ajouté le 10/09/2013 - Auteur : scousser
LNGeneration est une nouvelle filiale de l’entreprise GDF SUEZ et permet de transporter le gaz naturel par camion en France.

Sa mission est de mettre à disposition des entreprises et clients industriels une offre de gaz naturel pour tous ceux qui ne sont pas connectés au réseau plutôt que de considérer des alternatives plus coûteuse comme le fioul ou le gaz de pétrole liquéfié.

L’offre de cette filiale de GDF Suez sera une offre « tout compris » incluant le transport depuis un terminal méthanier à la gestion des installations, avec une possibilité de stockage et de regazéification de GNL sur le site industriel, et la vente du gaz au client final.

La société sera exploitant des installations et responsable de leur conformité réglementaire. Les tarifs pourront être les mêmes jusqu’à 5 ans ou mis à jour régulièrement.

LNGeneration ambitionne de devenir le n°1 en France sur ce secteur du gaz naturel, marché qui connait une croissance régulière de 30 TWh/an.

Direct energie à l’assaut des opérateurs

Ajouté le 05/09/2013 - Auteur : scousser
Direct Energie, 3ème acteur français de l'électricité et du gaz, relance une campagne de communication à travers cinq films, réalisés par l'agence McCann Paris, et mis en avant sur support TV et web.

La publicité montre à quel point il est simple de changer de fournisseur d’electricté ou de gaz avec des centaines de clients qui font se choix tous les jours.

La mise en avant est proche d’un spectacle de « conversions successives » dans une ambiance de fête sur fond musical « soul train » electro-funk.

La validation de l’abonnement est symbolisé par le franchissement du logo de la marque, qui permet de rejoindre la communauté de Direct Energie déjà riche de plus de 1 000 000 de clients.

Chaque séquence de film reprend la même structure et met en avant à quel point il est simple de migrer chez un nouvel opérateur en prenant en compte les économies potentielles, l'électricité verte ou la période du déménagement.

Une réalité est qu’aujourd'hui, un Français sur deux ignore encore qu'il peut migrer chez un autre opérateur d’énergie, electricité ou gaz et ce sans: le parti pris de la campagne est de montrer que choisir son fournisseur est un acte simple et utile.

Aujourd’hui, 1 000 personnes par jour quittent leur fournisseur pour passer à Direct Energie.

Direct Energie met en avant les points forts suivants de son offre dans la campagne :

- un prix bloqué pendant deux ans,
- des services ou encore de l'électricité verte,
- un Service Client performant (« Elu Service Client de l'Année » depuis six années consécutives)

Tarification progressive de l'energie

Ajouté le 25/01/2013 - Auteur : scousser
Lorsque l'on regarde le mode de tarification actuel, on se rend compte que ceux qui consomment le plus d'énergie la paient moins cher.

Un changement important, notamment prévu par notre nouveau président, est l'arrivée d'une tarification progressive.

Rendre progressif le tarif, c’est réduire la facture pour les plus petits consommateurs et faire payer de plus en plus fortement les unités d’énergie correspondant à un usage non essentiel. Si l'on regarde l'existant, la tarification de l’électricité est dégressive, ce qui veut dire qu’un gros consommateur la paie moins cher, au kWh, qu’un petit consommateur. Cette tarification dite "marginaliste" est héritée des années 70 : consommer toujours plus d'énergie était alors synonyme de progrès social. Aujourd’hui, elle se heurte à la réalité de notre monde. D’une part la surconsommation de ressources limitées se fait au détriment de l’environnement, d’autre part nous entrons dans l’ère de l’énergie chère.

Ainsi, pour l’électricité, nous proposons en premier d’atténuer considérablement la dégressivité de la tarification en diminuant fortement le montant de l’abonnement pour les petites puissances (3kW et 6 kW), soit un renversement de la tendance à l’œuvre sous les gouvernements de Nicolas Sarkozy.

À l’inverse, l’abonnement pour les puissances supérieures à 9kW, clairement réservées aux usages de luxe et aux catégories aisées, doit être augmenté et la TVA y être appliquée à un taux normal, contrairement aux petites puissances qui bénéficient d’un taux réduit. Nous proposons également d’introduire la progressivité sur la part du kWh correspondant aux coûts de réseau (le "TURPE", tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité), comme c’est le cas en Italie.

Le but est de décourager les consommations inutiles

L’objet de la tarification progressive est avant tout la sobriété, en décourageant les consommations inutiles tout en augmentant la rentabilité des investissements dans l’efficacité énergétique. La tarification progressive a un second effet social positif très clair : l’accès facilité des ménages les plus modestes à l’énergie et la stabilisation de leurs factures malgré l’augmentation des prix.
6 commentaires - Voir | Rédiger

Poweo Direct energie compte doubler sa base client

Ajouté le 16/07/2012 - Auteur : scousser
Suite au rachat de Poweo par Direct energie, l'objectif du nouveau groupe est de conquérir 1 million de clients d’ici à 2016.

Poweo Direct Énergie a l'opportunité de racheter à l’électricien autrichien Verbund, deux centrales thermiques de 400 mégawatts (MW) chacune, l’une en fonctionnement à Pont-sur-Sambre (Nord), l’autre en construction. Cette option doit être levée avant 2013.

Direct Énergie vient de gagner devant EDF et Enel l’appel d’offres pour construire en Bretagne une centrale à cycle combiné gaz de 422 MW. Pour ce projet Direct energier s'est associé à Siemens. «Après les autorisations du projet, le chantier devrait démarrer en 2014 pour une mise en service en 2016», reprend Xavier Caïtucoli. Enfin, une usine de production de 800 MW en Moselle est toujours à l’étude.

Après la fusion, Poweo Direct Énergie souhaite doubler sa base de clients d'ici 2016.

Cette date correspond à la loi sur la nouvelle organisation du marché de l’électricité prévoit que les prix réglementés rejoignent à ce moment-là les tarifs de cession actuels de l’électricité nucléaire par EDF à ses concurrents.

«Nous serons donc en mesure de faire des offres encore plus compétitives, commente Fabien Choné, le directeur général de Direct Énergie, nous comptons également renforcer nos positions dans le gaz.»

L'entreprise direct erngie / Poweo compte aujourd'hui quelque 750.000 clients dans l’électricité et plus de 250.000 dans le gaz.

4 commentaires - Voir | Rédiger

EDF grand gagnant de l'éolien Offshore

Ajouté le 10/06/2012 - Auteur : scousser
Luc Bessonn a pris une décision sur l’épineux dossier de l’éolien offshore.

EDF et Alstom se sont associés à Dong Energy pour remporter l’appel d’offre éolien offshore en France.

Les projets concernés sont ceux de Saint-Nazaire, Courseulles-sur-Mer et Fécamp.

7500 emplois seront ansi créés pour cette nouvelle aventure industrielle considère le PDG d’EDF.

Ce projet représente 1500 millions de watts de nouvelles capacités installées via l'éolienne Haliade 150 d'Alstom.

Le 4ème projet à Saint-Brieuc sera confié à l'espagnol Iberdrola et à Areva. Le cinquième site en jeu, Le Tréport, en Seine-Maritime, pour lequel un consortium monté par GDF Suez était seul à concourir, n'a en revanche pas été attribué.

Le ministre de l'Industrie aurait expliqué que sa candidature n'avait pas été retenue car elle présentait un prix trop élevé de l'électricité qui aurait été produite, ce qui aurait entraîné « une augmentation inconsidérée des factures d'électricité ».
2 commentaires - Voir | Rédiger
Offre électricite Particulier
Offre électricite Professionnels
Offre gaz

© Copyright TVH concept / Tous droits réservés - 2015 / Nous contacter - Mentions légales - Accès dossiers - Plan des actualités